Comme vous, nous avons été perturbés par la pandémie du CODIV19. Nous avons déjà essayé d’appréhender ce concept de confinement : comment allons-nous fonctionner ?

A la maison, que deviendra la scolarité de nos enfants ? Quelle sera notre routine n’ayant plus accès à notre aide-ménagère ? Comment gérer les personnes qui travaillent avec nous ? Comment passer le cap du 20 avril ? et après ?

Pourtant deux semaines après nous nous sommes adaptés, certains mieux que d’autres et surtout nous avons accepté notre nouvelle réalité, définies nos limites, établis les programme journalier ou hebdomadaires, revus nos priorités, réduits notre consommation, adopté de nouvelles façon de gérer, de travailler et de profiter de cette pause bien méritée (au moins pour moi).

Nous réfléchissons toujours à travers toutes les interactions pour comprendre nos structures, pour revoir notre modèle économique. Et au cœur de toute cette réflexion stratégique la pandémie est venue accélérer l’adoption.

A mon avis, c’est aussi le moment de bien investir. Alors que institutions publiques et privées par manque de visibilité ont arrêter (du moins pour le moment) tout investissement.

Nous devons tous investir en nous même, à nous préparer pour demain, à ne pas acquérir des informations, mais plus une méthodologies, des compétences qui vous nous permettre de garantir notre résilience.

On prédit qu’on 2050 plus de 30% des emplois seront nouveaux, et nous les connaissons pas encore, nous n’avons pas développé les compétences pour.

Nous devons apprendre à apprendre. A pouvoir être agiles et nous adapter à notre environnement, à notre marché et surtout d’accepter le changement qui reste la seule constante.